30 ans et 9 mois

Pendant longtemps, avoir 30 ans représentait pour moi un graal : mariée au prince charmant (Ryan Gosling en brun) avec 3 enfants (parfaits, genre le gamin Kinder vous voyez),  dans un petit penthouse de 300 mètres carrés au cœur de Saint-Germain, avec un boulot qui oscillerait entre Anna Wintour et globe trotteuse sauveteuse d’animaux tristes… Business woman overbookée, salaire à 6 chiffres, vie de dingue ponctuée de « fiooou je suis trop full j’ai trop une vie de dingos »

Légèrement ambitieuse la meuf…. A peine.

 

J’ai donc 30 ans depuis quelques mois et, c’est in-cro-ya-ble mais… je me sens comme à 18 ans!:D

Comme une impression d’avoir passé mon bac hier et d’avoir été propulsée (à quel moment exactement ???) dans un monde chiant d’adultes.

D’ailleurs c’est révélateur, quand je fais des rencontres, les personnes me donnent la petite vingtaine #cafaitplaisir

birthday-look

 

‘fin bref, depuis que je suis petite j’ai toujours imaginé mes 30 ans comme un sommet de réussite.

MAIS… la réalité (dès qu’on utilise le mot « réalité », ça sent déjà le métro et crédit Cetelem ) la réalité donc était bien différente. « Bien différente » est un euphémisme pour une fille vautrée devant les Kardashians (oui oui j’assume 😬) en train de ruminer son chômage avec 6 kilos en plus. #lejouroùtucomprendslarnaque Tu sais, tout ceux qui t’ont dit « tu vas voir, tes 30 ans, tout va changer, c’est top blablablabeurkprout »

Mais j’y croyais hein, il me restait 3 mois avant l’âge fatidique, c’était short certes, mais jouable. Allez!! 3 mois pour trouver le job de rêve, l’appart de fou et te remettre au sport of course –fastoche ! Une demie feuille de salade nature par repas et hop -6 kg finger in the nose-

D’ailleurs, détail technique, je suis née 3 jours avant Noël donc la birthday party de fou allait être très compliquée.  Je les entends déjà « oh bichette, ça aurait été avec plaisir mais je serai chez mamie Suzon en Ardèche le 22 » (🖕)

 

C’est donc à ce moment-là que j’ai rencontré une coach géniale, ce qui a été pour moi une révélation. Je lui ai tout raconté : mes projets de carrière, mes désillusions, ma frustration… Elle a bien cerné ma problématique. Elle m’a parlé de la liberté, de ce qu’était vraiment être libre. C’était une véritable révélation pour moi car j’aspirais d’un coup à un vraie vie de liberté, hors des sentiers battus, de la routine métro/boulot/dodo, sans looongues journées enfermée dans une entreprise cernée de règles, de cadres, de cases, bref tout ça ne me correspondait plus. Ca me rendait malheureuse, je m’éteignais comme disait mon copain (plein de bon sens celui là).

A partir de là j’ai lâché prise et pris du recul –on devrait le faire bien plus souvent car on n’est pas objectif sur soi-même- je n’étais plus dans les regrets passés et l’angoisse de l’avenir, moi qui n’était pas arrivée à ma « vie parfaite », je me suis plutôt concentrée sur ce que je voulais vraiment faire, à partir de maintenant (le moment présent hein, on y revient toujours ;)) C’est à ce moment-là que j’ai monté ma boîte !

Et finalement, preuve que tout peut arriver, j’ai dignement fêté mon anniversaire ! En trois fois en plus ! ‘Cyrus en veut plus’, ce qui m’a permis de réaliser à quel point j’étais entourée et aimée <3

 

Conclusion : A 30 ans, je me sens enfin libre, légère, et forte, entourée de mon cercle.

Je vous souhaite à toutes la même chose, 30 ans <3

birthday-look

 

 

Là, oui, juste en dessous, pile poil dans le carré blanc, c’est fait pour vous ! Vous pouvez écrire des gros pavés comme moi donc servez-vous en et laissez libre cours à vos pensées pour écrire tout ce que vous avez sur le cœur et qu’on puisse en papoter toutes ensemble 😀

⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓⇓

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *